Née le … 04 janvier 1966 à Antibes, Sandrine Alexi grandit
autour de ses parents hôteliers et ne manque jamais
une occasion d’imiter son petit monde,
les clients de l’hôtel, la voisine d’en face, ses professeurs …

« J’avais aussi trouvé un jeu qui m’amusait beaucoup,
j’imitais l’écriture et la signature des parents des copines
pour les dispenser de cours de gym ou pour signer
un carnet de note  ».
…mais surtout ses chanteuses et actrices préférées
dont une certaine Michelle Mercier, cousine de son père
d’adoption qui vient régulièrement se reposer à la maison.
« Je passais des heures à l’écouter me raconter ses histoires sentimentales et je me disais :
j’ai Angélique Marquise des anges pour moi toute seule là, dans le salon qui me raconte sa vie…j’hallucine !!
Combien de fois j’ai piégé mes parents au téléphone en me faisant passer pour elle !  »

Celle-ci hébergera Sandrine quelques mois le temps de trouver un appartement sur Paris,
et se verra en retour parodiée sur scène dans «Poupée de sons» ou Sandrine ré-invente
le casting d’Angélique Marquise des Anges !

Les Débuts….
À 18 ans, elle se dirige vers une école de tourisme et commence à travailler pour sa région.
L’envie de chanter la taraude alors Sandrine passe une annonce dans un journal spécialisé et intègre
un groupe de rock « Lyr » pour enchaîner avec les bals et piano-bars.

C’est son père qui amorce sa carrière d’imitatrice en parlant d’elle à Gérard Cavallera,
patron du dîner spectacle “La Madonette”  à Nice.
« Je fais une audition improvisée en Madonna , Véronique Sanson, Vanessa Paradis, Brigitte Bardot,
il me donne 1 mois pour monter un numéro. Finalement, je suis engagée !
C’était l’époque où Vanessa Paradis recevait un César et s'exclamait en larmes "Je suis bouleversée !" » 

1990 : Elle quitte les bureaux des offices de tourisme de sa région
et commence les imitations sur scène chaque soir.

Paris…
C’est donc à La Madonette que 6 mois plus tard, Patrick Sébastien,
ami du patron, la découvre sur scène et l’invite sur sa première télé
« Sébastien c’est fou ! »

Coup de chance, Yves Lecoq se trouve lui aussi invité dans l’émission
et lui propose de travailler pour les Guignols de l’info sur Canal Plus.

Sandrine s’installe alors à Paris quelques mois plus tard et court les
dîners-spectacles parisiens Le Caveau de la bolée, l’Abbaye Constantin,
Chez ma cousine, le Canotier du pied de la butte, etc…
présentée par Christian Gambin le magicien !

Elle y croise Gérald Dahan qui démarre lui aussi.
Plus tard ils se retrouveront ensemble dans “Les Minikeums”  sur France 3,
fantastique programme jeunesse ou ils inventent les voix d’enfants
des marionnettes d’Alain Duverne (créateur des marionnettes des
Guignols de l’info).
L’aventure durera 5 ans.

La Scène…
Parallèlement, Sandrine pense écrire un spectacle pour la scène
et le Théâtre des deux ânes va lui permettre de rôder son premier
One Woman Show.

1994 : Duo d’imitateurs avec Didier Gustin
à la Comédie Caumartin et également en radio
dans «Les 3 bien frappés» avec Lionel Cassan sur RMC.

Suivront d’autres one woman shows :
1997 : Spectacle « Poupée de sons » au Point-Virgule
1998 : Spectacle «  Sandrine Alexi attaque »
2000 : « Sandrine Alexi joue les stars » au Théâtre de Dix heures
Rires et Chansons : « Planète stars » Petits modules
2001 : Spectacle « Cyclônes  »  produit par Juste pour rire et
joué à Montréal avec des imitateurs franco-québécois : Gérald Dahan ,
Yvonnick Haury, Patrick Chagniau, Pierre Verville, Guy Richer, René Simart .

2004 : Spectacle « Prise de têtes »  à la Comédie Caumartin .
« A la fin de la première du spectacle, Denise Petitdidier, la directrice du théâtre vient me voir en loge et lorsque
je lui demande ce qu’elle en a pensé, elle me répond :
« Oh c’est fort…c’est très fort…c’est beaucoup trop fort …va falloir baisser... le son ! »

2005 : Spectacle « Prise de têtes » au Casino de Paris« et elle intègre l’équipe du « Fou du Roi » sur France Inter
auprès de Stéphane Bern jusqu’à ce que naisse sa petite fille Anna le 01 Mars 2006… « mon plus beau spectacle. »

2011 : Sandrine Alexi imite les stars
au Théâtre du Gymnase
et au Casino de Paris

2013 : Chroniques d'imitations dans "faites entrer l'invité"
sur Europe 1 auprès de Michel Drucker.

Sandrine assure encore aujourd'hui et depuis 25 ans la totalité
des voix féminines des guignols de l'info,
et collabore également pour Laurent Ruquier dans "On est pas couchés",
et signe des parodies chantées dans Groland sur Canal Plus.